Savoir se démarquer en tant que stagiaire ou jeune notaire

Retour à la liste des nouvelles

Lorsqu’un étudiant termine son diplôme en droit notarial et qu’il se lance à la recherche d’un milieu de stage, il doit composer avec son absence d’expérience en pratique privée. Il en est de même pour un jeune notaire qui vient d’être assermenté et qui cherche son premier emploi à titre de notaire. Les notaires plus expérimentés pouvant parfois hésiter avant de confier une partie de leurs dossiers à un jeune sans expérience. Dans ces conditions, il peut devenir difficile de trouver un stage ou un emploi.

Il existe cependant plusieurs façons pour un jeune stagiaire ou notaire de se faire valoir dès son entrée en étude notariale. En fait, il s’agit de trouver rapidement une manière d’apporter des bénéfices concrets à l’étude et à l’équipe de travail en place.

Depuis quelques années, la présence d’outils informatiques n’a cessé de croître dans les études notariales du Québec. Du notaire qui pratique en solo jusqu’à ceux qui pratiquent en société par actions ou en société nominale, tous sont impactés par ces outils de plus en plus présents dans leur quotidien. S’il est habile en informatique, un jeune notaire ou stagiaire peut se servir de cet argument pour convaincre son futur patron qu’il représente un atout pour l’étude. Son aisance avec les nouvelles technologies peut alors devenir pour lui un moyen de se faire valoir et de contribuer à l’amélioration de la productivité dans son futur milieu de travail.

Si l’étude notariale possède un logiciel de gestion d’étude comme ProNotaire, par exemple, un stagiaire ou un jeune notaire pourrait proposer à son employeur d’ajouter des modèles de document dans le logiciel. Pour faciliter le travail de tous les employés de l’étude, le jeune notaire ou stagiaire pourrait également réviser les documents et proposer, dans certains cas, des ajouts de clauses ou des annotations. Il s’agit là d’une manière habile d’exposer à la fois ses compétences en informatique et sa connaissance du domaine juridique.

Bref, il ne s’agit là que de quelques exemples, puisqu’il existe une foule de possibilités de se démarquer (ex. : introduction d’un contrat de service informatisé dans l’étude, calcul du temps automatique dans les dossiers ou conciliation automatique mensuelle de la comptabilité en fidéicommis). Le jeune notaire ou stagiaire doit trouver son cheval de bataille, se documenter et trouver une façon de présenter sa contribution de sorte qu’elle puisse s’intégrer à la vie quotidienne de l’étude notariale tout en favorisant la productivité de l’ensemble de l’équipe.

Entamez dès maintenant votre réflexion! Lors d’une prochaine entrevue d’embauche ou de stage, n’hésitez pas à présenter un concept audacieux ou une proposition intéressante qui pourrait faire pencher la balance en votre faveur. Par le fait même, vous franchirez peut-être une première étape déterminante dans l’atteinte de vos objectifs de carrière.

Steeve Thibaudeau, notaire
Directeur principal, Recherche et développement

X

Demande d'information

(
)
-

Veuillez noter que le logiciel Pronotaire s’adresse aux notaires du Québec seulement.